Association Islamique de l'Ouest de la France

Communiqué Syrie

aiof

 

Dans la guerre de Syrie, chaque jour ramène son lot d’horreur et nous enseigne que la vérité et les civils sont les plus grandes victimes de ce conflit.

Une fois de plus, le Haut-commissariat des droits de l’homme de l’ONU tire la sonnette d’alarme après la mort de 35 civils, le 25 mai, dans des raids aériens dirigés par les Etats-Unis dans la province de Deir-ez-Zor en Syrie. La plus part des victimes seraient des femmes et des enfants.

Par ailleurs, l’OSDH, indique qu’entre le 23 avril et le 25 mai, les raids de la coalition ont causé la mort de 225 civils, dont 44 enfants et 36 femmes, soit le bilan le plus lourd de victimes civiles depuis le début de son intervention en Syrie le 23 septembre 2014.

En ce mois sacré de Ramadan, consacré à la méditation et à la prière pour la paix entre les hommes dans le monde, les massacres commis contre des civils portent à son paroxysme l’horreur et témoignent de l’échec politique de la communauté internationale au Moyen ­Orient.

A ce titre, la Grande Mosquée de Nantes et les Musulmans solidaires appellent les autorités de la France et d’Europe, à assumer leur responsabilité et à condamner le massacre aveugle de femmes, d’enfants innocents et imposer des solutions urgentes de paix qui s’imposent en pareille circonstance.

La Grande mosquée de Nantes, appelle la Communauté Musulmane de France à saisir l’occasion du mois de Ramadan pour prier dans leurs Mosquées en mémoires de ces victimes innocentes et pour qu’enfin les Syriens et tous les persécutés du monde puissent vivre en paix et en sécurité dans un pays de justice et de liberté.

BE AIOF

6986490_6eccewfm-new_1000x625

Nantes, 27 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *